NB : Défilez progressivement la page vers le bas pour découvrir toutes le recettes l'une après l'autre.

Les conseils pour bien choisir sa friteuse

Vous voulez acheter une friteuse, mais vous ne savez pas laquelle pourra combler vos attentes ? Vous avez bien fait de venir ce cette page. Ici, il y a l’essentiel de ce que vous devez savoir, mais le plus important est que vous devez faire votre choix selon le modèle.

 

Quel type de friteuse vous faut-il ?

 

Lorsque vous disposez de la friteuse adéquate, il n’y a rien de plus facile que de réaliser de belles frites pour votre propre plaisir ou de celui de vos poches. Cependant, face aux trois types de machines à frire disponibles sur le marché, le plus important avant tout choix est de vous baser sur les besoins qui entourent votre achat ainsi que sur les désirs qui vous animent.

Vous devrez vous poser les bonnes questions, car des réponses obtenues dépendra votre choix. Est-ce pour faire des frites pour vous seul (e), pour votre famille ou même pour les clients de votre restaurant, hôtel ou autre ? Est-ce pour faire des frites légères sans huile, croquantes ou dorées ? Vous devez savoir ce que vous voulez afin de choisir laquelle de la classique, la semi-professionnelle ou de la friteuse sans huile ou peu d’huile vous conviendrait.

 

Classique 

Situées dans une tranche tarifaire de 19,90 € à 79 €, les friteuses classiques sont des appareils qui sont équipés d’une résistance électrique qui permet de faire bouillir l’huile de friture contenue dans la cuve.

 

Ces machines sont également dotées d’un thermostat réglable pour permettre la régulation de la température de cuisson des frites, mais aussi d’un couvercle avec filtre anti-odeurs et d’un dispositif de filtration de l’huile.

 

Simples et faciles à utiliser, les friteuses classiques conviennent plus à la réalisation des frites surgelées.

 

Sans huile ou peu d'huile

Si vous contrôlez votre taux de cholestérol, faites un régime alimentaire ou désirez en faire tout en dégustant toujours de délicieuses frites, alors ce type de friteuse est ce qu’il vous faut. Compris entre 105 € et 249 €, ce genre de machine à frire embarque une résistance de grill et fonctionne de la même manière qu’un four.

 

La cuisson des frites est réalisée grâce au mouvement rapide de l’air chaud contenu dans la cuve tournante, et à l’action de la lampe à infrarouge qui équipe l’appareil. L’utilisation et l’entretien de ces appareils sont faciles.

 

Prenons par exemple la friteuse à air chaud pulsé Actifry de Seb ; sachez qu’elle vous permet de réaliser avec juste une cuillerée d’huile des frites légères avec à peine 3 % de matières grasses, et de la nettoyer sans tracas, car tous les éléments, en dehors de la résistance, passent directement au lave-vaisselle.

 

Il est vrai que la durée de cuisson avec une friteuse sans huile ou peu d’huile est longue. Mais, si vous tenez à maintenir votre régime ou une alimentation saine sans vous priver du délice que sont les frites, elle est la solution adéquate.

 

Semi-professionnelle ou professionnelle

Avec un prix compris entre 29,90 € et 199 €, ce type de friteuse convient idéalement à la cuisson des frites dans les restaurants ou autres. Il est aussi pratique à utiliser pour les familles nombreuses. Disposant d’une zone froide qui permet la montée rapide de la température de chauffe tout en la maintenant statique, la machine permet de cuire de grandes quantités de frites, et ce, rapidement.

 

Elle permet la friture facile de frites surgelées, mais également la cuisson d’autres aliments tels que des beignets, des légumes ou autres.

 

Avec sa résistance plongée directement dans l’huile, la friteuse semi-professionnelle reste la machine la plus économique, car son système maintient l’huile de friture saine plus longtemps, donc réutilisable à souhait.



Recette de frites-régime avec la friteuse Airfryer

Un régime vous intéresse ? Si oui, laissez-moi vous livrer une recette à base de frites parfaite pour cela. Avec ma friteuse Airfryer, je vous montrerai en peu de temps comment réaliser cette recette. Faites-moi seulement confiance et suivez-moi dans cette aventure culinaire et je peux vous assurer que vous ne le regretterez pas !

 

La recette que je vous propose est à base de frites, bien évidemment. Pour la réaliser, vous devez vous assurer d'avoir dans votre cuisine une quantité de :

  • 590 g de pommes de terre fraîches
  • 2,7 g de sel fin
  • 0,6 g de poivre du moulin

Si vous êtes sûr d’avoir ces trois éléments en votre possession, alors nous pouvons commencer :

 

Première étape : Débarrassez les pommes de terre fraîches de leur peau. Rincez-les ensuite à plusieurs reprises. Après cela, coupez-les en de petites tranches en veillant à maintenir au niveau de chaque épaisseur une taille de 8 mm. Dès que vous finissez, rincez encore une dernière fois et mettez-les dans une passoire pour qu’elles puissent se débarrasser de l’eau.

 

Deuxième étape : Nettoyez rapidement l’intérieur de la cuve de votre friteuse avec un chiffon, puis allumez la friteuse et laissez-la atteindre une température de 150 °C. Ne vous en faites pas, car cela ne vous prendra pas beaucoup de temps. Juste 5 minutes et c’est bon ! Après ça, remplissez le bac à frites et fermez le couvercle.

 

Troisième étape : Passez la température à 200 °C et réglez la minuterie sur une 6 minutes ; après, augmentez de 4 minutes. Pour finir, cela devrait normalement faire 10 minutes. Une fois le temps de cuisson écoulé, secouez le panier dans lequel se trouvent les frites et goutez pour voir si la cuisson est complète. Sinon, relancez la cuisson, mais sur un délai de 5 minutes cette fois-ci. Entre autres, ne changez surtout pas le degré de cuisson, maintenez-le tel qu’il était.

 

Quatrième étape : À la fin du dernier délai imparti, salez et poivrez les bâtonnets de pommes de terre cuites et c’est fini. Vous pouvez maintenant vous régaler à souhait.

 

Si vous le voulez, vous pouvez ajouter d’autres ingrédients comme une petite cuillérée d’huile, de la graisse de canard et d’autres assaisonnements à volonté. Notez juste que tout cela sera ajouté aux pommes de terre avant la cuisson des frites. Toutefois, vous pourriez savourer ces frites avec des légumes ou une délicieuse sauce de yogourt. Par ailleurs, n’ayez aucune crainte sur tous les assaisonnements qui sont cités dessus, car ils ne vous feront grossir en aucune manière. De plus, vous pouvez même utiliser des frites surgelées si vous le souhaitez.

 

Si cela peut vous rassurer, sachez qu’après la consommation de cette recette, vous n’aurez dans votre organisme que : 207 kcal de calories, 0 g de lipide, 4 g de protéine et 46 g de glucides. Quoi de mieux pour effectuer un bon régime même en consommant des frites!



Recette de Cigares farcis à la friteuse Airfryer

Avez-vous déjà essayé de réaliser des cigares farcis à la maison ? Je crois bien que non ! Dans ce cas, permettez-moi de vous voler quelques minutes de votre précieux temps pour vous révéler le secret que grand-mère m’a confié concernant cette recette. Cette fois, nous n’allons pas réaliser cette recette avec n’importe quel appareil. Ce sera plutôt avec la friteuse Airfryer que nous nous engagerons dans l’aventure. Vite, libérez-vous pendant les 50 prochaines minutes et enfilez votre tablier. Tout est prêt pour vous mettre l’eau à la bouche.

 

Avant toute chose, il vous faut avoir sous la main les ingrédients adéquats pour réussir à bien cette tâche. Ainsi, pour une portion de 8 personnes, vous avez besoin de :

 

·        490 g de pâte brisée au robot ;

·        50 g de poudre de noisette ;

·        180 g de fines tranches de jambon ;

·        30 g de confiture de lait ;

·        180 g de bûche de chèvre frais ;

·        30 g de lait.

 

Vous convenez avec moi que la préparation de la recette ne se fera pas n’importe où ! Pour ce fait, le plan de travail à utiliser doit être propre et équipé d’autres éléments que sont :

 

·        Un rouleau à pâtisserie ;

·        Une poche à douille ;

·        Une douille avec un petit trou rond ;

·        Une spatule très solide ;

·        Un couteau ;

·        Une planche pour découper ;

·        Un pinceau ;

·        Des ramequins ;

·        Un papier cuisson ;

·        Et enfin la friteuse Airfryer.

 

Voilà, tout est maintenant prêt pour enclencher la préparation de cette recette qui se fera en 8 étapes. Pendant les 30 prochaines minutes, nous allons oublier la friteuse et rester devant le plan de travail pour entamer la première partie de cette recette.

1 — Commencez par poser votre pâte brisée recouverte de poudre de noisette sur le plan de travail que vous aviez préalablement fariné. Farinez aussi le rouleau à pâtisserie pour éviter que la pâte ne colle. Maintenant, vous pouvez commencer par étendre votre pâte brisée en la malaxant avec le rouleau à pâtisserie. Vous le ferez pendant quelques minutes pour attendrir la pâte, afin de faciliter son passage à l’étape suivante. N’oubliez pas de saupoudrer le plan de travail chaque fois que vous remarquez que la pâte devient collante ;

 

2 — À l’aide du couteau, découpez la pâte déjà malaxée en 4 parties égales. Ensuite, allez récupérer votre bûche de chèvre frais que vous mettrez dans une poche à douille. N’oubliez surtout pas de fermer l’embout de la poche avec la douille au petit trou rond, pour ne pas laisser couler le chèvre frais. Pressez cette poche à douille pour propulser son contenu vers le petit trou en vous assurant d’éliminer tout l’air qui s’y trouve. Prenez maintenant votre portion de jambon et débarrassez-vous du gras qui l’encombre ;

 

3 — Saisissez une portion de la pâte brisée que vous aviez découpée en 4. Reformez-la en boule et étendez-la à nouveau pour lui donner une forme rectangulaire. Découpez maintenant le jambon en de fines lamelles rectangulaires et passons à l’étape suivante ;

 

4 — Prenez l’une des lanières de jambon découpé et posez-la sur la pâte brisée en la décalant un peu. Assurez-vous que les bordures de la pâte sont bien droites avant d’y poser le jambon. Ensuite, ajoutez à cet ensemble une couche de confiture de lait ;

 

5 — Pour donner plus de saveur à votre recette, faites couler une couche de chèvre frais sur la lanière de jambon à l’aide de la poche à douille. Ensuite, recouvrez le tout d’une couche de lait, et enroulez la pâte brisée en la serrant bien fort. Vous avez ainsi obtenu un cigare ;

 

6 — Fermez les bouts du cigare et répétez le même processus pour obtenir le nombre de cigares qu’il vous faut. Une fois que la préparation est terminée, vous pouvez commencer à cuire vos cigares. Pour ce faire, récupérez votre friteuse Airfryer et saisissez son panier. Mettez-y le papier cuisson, posez les cigares sur le papier et refermez la friteuse ;

 

7 — Branchez la friteuse pour la mettre en marche ; réglez ensuite la température de cuisson à 200 °C avec le thermostat. À l’aide du minuteur, indiquez à l’appareil le temps de cuisson qu’il faut à la recette pour être prête. (Rappelez-vous qu’avec cette friteuse Airfryer, aucune erreur n’est permise avec la minuterie. Calculez donc correctement le temps qu’il vous faut avant de lancer la minuterie) ;

 

8 — Gardez un œil sur votre friteuse ; une fois que vous entendrez le bip, empressez-vous d’arrêter l’appareil et de sortir les cigares du panier (si le panier est trop petit pour accepter plusieurs cigares en même temps, répétez le même processus jusqu’à obtenir le nombre de cigares voulu). Vos cigares farcis étant prêts, vous pouvez maintenant les servir et les déguster.

Quelques conseils

 

Pendant que vous apprêtez les ingrédients à utiliser, si vous vous rendez compte que vous n’avez plus de confiture de lait, vous pouvez utiliser une confiture d’abricot, de prune, ou toute autre confiture. Faites simplement l’effort de donner à votre recette le goût que vous désirez.

Aussi, faites surtout attention à la fermeture du bout des cigares avant de les poser dans le panier. Dans le cas contraire, vous risquez de perdre le fromage de chèvre qui se trouve à l’intérieur.

 

Si vous avez réalisé cette recette en une quelconque occasion, le nombre de cigares farcis qu’il faut par personne dépend de l’événement. Ainsi, si cette recette doit servir d’apéritif ou de cocktail un après-midi avec vos invités, il vaut mieux ne prévoir au minimum que 8 pièces de cigares par personne.

 

Accompagnée d’un vin de Bordeaux (Graves Blanc, Monbazillac, Riesling) ou d’un bon champagne, cette recette sera un vrai régal.



Recette de Cuisses de poulet à la Provençale

Avez-vous déjà goûté un plat de cuisses de poulet à la Provençale ? Non ? Dans ce cas, je ne vous fais pas savoir ce que vous avez raté. Mais bon, comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, vous pouvez profiter de ce guide pour découvrir tous les secrets de cette recette. Elle s’adapte à toutes sortes d’occasions et vous fera à vous et à vos proches une belle revisite du poulet. La préparation demande juste un peu de concentration et quelques connaissances dans le domaine de l’art culinaire. Je suis certaine que vous salivez déjà. Inutile de vous faire plus languir. Allons donc à la découverte de ce délicieux plat.

 

Niveau de difficulté de la recette : facile

Temps total nécessaire pour la recette : 2 heures 15 minutes

Durée de la préparation : 35 minutes

Temps de la cuisson du mets : 1 h 40 min

 

Ingrédients de la recette

 

Nombre de personnes pour manger une tournée du plat : 8

 

Préparation des cuisses de poulet

  • 2,8 kilogrammes de gigots de poulet
  • 400 grammes de tomates fraîches
  • 1 gramme de feuille de laurier
  • 90 grammes d’oignons frais
  • 110 grammes d’échalotes
  • 2,2 grammes de basilic pilé
  • 3 grammes de sel
  • 1 gramme de poivre
  • 42 grammes d’huile d’olive
  • Pour les pommes de terre
  • 2 kilogrammes de pommes de terre

Bain de friture

  • Cuisson des cèpes
  • 32 grammes d’huile d’olive
  • 400 grammes de cèpes

Cuisson des pommes de terre et des cèpes

  • 25 grammes de Pastis
  • 200 grammes de beurre allégé
  • 1 gramme de poivre
  • 3 grammes de sel
  • 40 grammes d’ail

Décoration : 5 grammes de persil

 

Valeurs nutritives matérielles Ingrédients

  • Calories totales : 9517 kcal
  • Nombre de calories procurées par la recette à chaque personne : 1189 kcal
  • Quantité de lipides fournis par la recette à chaque personne : 76 grammes
  • Quantité de protéines données par la recette à chaque personne : 72 grammes
  • Quantité de glucides procurés par la recette à chaque personne : 48 grammes

Préparation

 

Voici donc comment je vous propose de réaliser vos cuisses de poulet à la provençale.

 

Prenons les tomates...

 

Commencer par laver les tomates avec l’eau du robinet ;

Couper le pédicelle des tomates.

Taillons les tomates...

Découper les tomates en deux, puis les couper en rondelles ;

Tailler ensuite ces tranches en dés.

 

Prenons le persil...

 

Nettoyer le persil avec l’eau du robinet et le sécher ;

Laver également les feuilles de laurier.

Préparons la tête d’ail...

Appuyer rapidement à l’aide de vos deux mains sur la tête de l’ail pour l’aplatir.

Préparons les gousses d’ail...

Exercer une certaine pression sur la souche de chaque gousse posée sur une planche avant de le décortiquer.

Enlevons le germe...

Retirer la tige qui se retrouve à l’intérieur de l’ail, car on a du mal à la digérer ;

Mettre ensuite les gousses d’ail dans un petit appareil à mixer.

Ajouter les feuilles de persil à l’ail dans l’appareil pour les moudre.

 

Prenons les cuisses de poulet...

 

Fractionner l’articulation de la cuisse de poulet ;

Nettoyer la viande avec l’eau courante et sécher. Mettre ensuite les cuisses dans un plateau allant au four.

 

Prenons les pommes de terre...

 

Peler les pommes de terre avec un épluche-légumes et les laver avec l’eau du robinet. Les

conserver ensuite dans un grand saladier contenant de l’eau froide.

Chauffer à l’avance le four à une température de 6 [180 °C]. Noter que le temps de cuisson peut

varier entre 1 heure et 1 h 30 min selon votre four.

 

Préparons les oignons et les échalotes...

 

Découper les deux bouts de l’oignon et le peler ;

Laver l’oignon avec l’eau du robinet avant de le diviser en deux parties.

Taillons l’oignon et l’échalote...

Couper en demi-rondelles les oignons et les échalotes.

 

Prenons les cuisses de poulet...

 

Mettre les dés de tomate sur les cuisses de poulet qui étaient déjà dans le plateau allant au four ;

Découper également les feuilles de laurier en morceaux et les déposer sur les gigots de poulet.

 

Prenons les oignons...

 

Répandre les tranches d’oignon et d’échalote sur le poulet ;

Disperser la poudre de basilic sur l’ensemble.

 

Prenons le sel...

 

Saler et poivrer la préparation contenue dans le plateau à four avec du sel et du poivre en poudre ;

Asperger le tout avec l’huile d’olive.

  

Prenons les pommes de terre...

 

Chauffer la friteuse à une température de 170 °C ;

Assécher les pommes de terre ;

Découper les pommes de terre en tranches de dés.

 

La friteuse est prête...

 

Faire frire légèrement les dés de pommes de terre dans la friteuse et éviter de les laisser prendre une coloration ambrée. Ensuite, arrêtez leur préparation.

 

Prenons une poêle antiadhésive...

 

Mettre de l’huile dans la poêle, adjoindre les cèpes surgelés ou réfrigérés.

Attendre que l’eau sortant de ces ingrédients se mélange à cette préparation avant de la remuer légèrement. Puis, couper le feu.

 

Prenons une grande poêle antiadhésive...

 

Faire revenir dans une grande poêle les pommes de terre déjà cuites, les cèpes et le beurre.

Remuer ensuite cet ensemble ;

Répandre du poivre sur la préparation

 

Prenons le sel...

 

Mettre un peu de sel dans une poêle et l’asperger avec du Pastis ;

Adjoindre la préparation qui était dans l’appareil à mixer, puis mélanger.

 

Prenons un grand plat de service...

 

Exposer les cuisses de poulet dans un grand plat de service. Mettre au milieu du plat, les pommes sautées que vous aspergerez de persil. Prévoir par ailleurs un bol de sauce dans lequel vous pouvez mettre la sauce du poulet.

 

Quelques conseils

 

  • La réussite de cette recette nécessite une certaine expérience dans le domaine de l’art culinaire et assez de concentration.
  • N’oubliez surtout pas de goûter à chaque fois votre préparation pour voir si les épices ont été bien dosées.
  • Conservation : Vous pouvez garder votre poulet au réfrigérateur pendant 2 jours sans craindre qu’il pourrisse.
  • Congélation : Contrairement à la viande que vous pouvez conserver pendant 10 jours au moins au congélateur, les pommes de terre ne pourront pas survivre au même traitement.

Que faire avec les restes : rassurez-vous, car cette recette répond bien à la théorie de « rien ne se perd, tout se transforme ». Vous pouvez donc prendre la chair des cuisses de poulet restantes et les pommes de terre pour réaliser d’excellentes croquettes ou encore pour en faire un savoureux hachis parmentier de volaille. Si toutefois vous ne voulez pas de ces options, vous pouvez toujours ajouter la viande à un bouillon, à un plat de pâtes alimentaires, à un risotto ou encore en faire des raviolis, des pizzas, etc.

 

Bon appétit !



Recette de Croquettes de tagliatelles aux champignons

L’Italie est le pays des pâtes alimentaires et ça, tout le monde le sait. Une légende raconte que ces sacrés veinards ont le secret pour vous faire manger ces pâtes toute une année, sans jamais répéter deux fois la même recette. Et c’est pour perpétuer cette tradition que je vous propose aujourd’hui la recette de croquettes de tagliatelles aux champignons. Ce plat vous fera redécouvrir les pâtes comme vous ne les avez jamais connues. Croyez-moi, il y aura du croquant dans votre assiette !

 

Recette pour 5 personnes

 

D’abord, la préparation se fera en deux temps, car il faut faire la sauce béchamel avant de s’attaquer aux tagliatelles.

 

Difficulté : Recette élaborée

Coût : normal

Durée : Temps total : 35 min. Durée de préparation : 15 min. Durée de cuisson : 20 min.

 

Pour réaliser la sauce béchamel

 

·        150 g de lait écrémé

·        30 g de beurre allégé

·        30 g de farine T 45

 

Pour réaliser les croquettes de tagliatelles

 

·        300 g de tagliatelles

·        50 g de farine T55

·        50 g d’olives noires

·        100 g d’œufs (2 œufs)

·        50 g de beurre allégé

·        50 g de chapelure

·        150 g de champignons de Paris

·        0,5 g de sel (champignons)

·        0,2 g de poivre du moulin (champignons)

·        2 g de sel fin

·        0,6 g de poivre du moulin

·        Huile pour la friture

Préparation

 

·        Pour obtenir votre sauce béchamel, mélangez tous les ingrédients de celle-ci à savoir le lait écrémé, le beurre allégé et la farine T 45.

·        Ensuite, prenez une casserole haute et ajoutez-y de l’eau et du sel que vous porterez à ébullition. En attendant que l’eau bouille, émiettez les tagliatelles.

·        Dès que l’eau est bouillante, versez-y vos tagliatelles cassées et laissez cuire pendant 15 à 20 min, puis égouttez-les. Mettez votre friteuse au feu.

·        Continuez votre recette de croquettes de tagliatelles aux champignons en enlevant les queues de champignons puis découpez les parties consommables en lamelles et rincez-les avec l’eau de pompe. Une fois que c’est fait, versez-les dans un saladier et ajoutez-y quelques gouttes de jus de citron.

·        Dans une poêle, faites fondre du beurre et ajoutez les champignons que vous allez laisser cuire à sec pendant 10 minutes. Une fois qu’ils sont cuits, poivrez et salez selon vos goûts.

·        Assurez-vous que les champignons sont prêts. Prenez une jatte et versez l’un après l’autre les pâtes et la béchamel, avant d’ajouter quelques pincées de sel.

·        Toujours dans le même saladier, augmentez les olives préalablement coupées en anneaux avec les champignons. Poivrez le tout et mélangez.

 

Mon astuce pour remuer uniformément consiste à se laver les mains soigneusement. Quoi de plus simple que cette bonne et vieille méthode ?

 

·        La suite de la recette de croquettes de tagliatelles aux champignons consistera à former des boulettes avec le mélange pâteux obtenu. Prenez une poignée et serrez très fort. Si besoin est, s’humidifier les mains entre deux ou trois boulettes.

·        Dès que les boulettes sont prêtes, apprêtez les œufs en les cassant, ainsi que la farine et la chapelure, chaque ingrédient dans une assiette bien creuse.

·        Gardez la farine et la chapelure près de vous pour les rajouter à souhait. À l’aide d’une fourchette, battre les œufs puis ajouter un peu de farine et serrer chaque croquette au point d’obtenir une boule bien ferme.

·        Maintenant, trempez la croquette dans l’œuf puis dans la chapelure, pressez à nouveau avant de l’immerger une seconde fois dans la chapelure. Les boulettes sont fin prêtes à être frites.

 

Cuisson

 

·        Avant de mettre les boulettes dans l’huile, vérifiez qu’elle est à la température idéale. Pour le savoir, jetez délicatement quelques morceaux de boulettes dans le liquide doré. Dès que vous constaterez que des petites bulles se formeront autour de ces morceaux, la cuisson peut commencer.

·        C’est le moment de plonger dans l’huile les boulettes en petite quantité pour qu’elles ne collent pas entre elles. Patientez quelques minutes et retournez la seconde face, uniquement si la première est bien dorée et ne colle pas à la friteuse.

 

·        Dernière étape, préparez un plat en prenant le soin d’y placer un papier absorbant qui comme son nom l’indique absorbera l’excès d’huile. Ça y est, c’est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à servir chaud avec une sauce tomate ou une salade, pour profiter de toute la saveur de votre recette de croquettes de tagliatelles aux champignons.

Quelques conseils

 

Pour accompagner vos délicieuses croquettes de tagliatelles aux champignons, vous avez le choix entre une salade verte, un coulis ou une sauce tomate maison. Et si vous n’arrivez pas à finir votre plat, vous n’avez qu’à le conserver au réfrigérateur. Mais sachez que ces boulettes ont une durée de vie de 2 jours maximum. Inutile de les congeler. Pour les faire revenir, c’est-à-dire les réchauffer, il faudra simplement introduire vos croquettes de tagliatelles aux champignons dans votre micro-onde.

 

Comme promis, voilà pour vous une autre manière de savourer vos « pasta ». C’est l’heure de la dégustation et de vérité. Plongez vos crocs ;-p dans vos croquettes sans retenue. Cette recette de croquettes de tagliatelles aux champignons est un excellent moyen de briser le cliché « pâtes bouillies avec une sauce en accompagnement ».



Recette de Chips de pommes de terre, panais et betteraves rouges

Ajoutez à votre livre de cuisine une nouvelle recette qui saura ravir le palais de votre famille ou de vos proches. Spécialement basé sur des pommes de terre fraîches, des panais et des betteraves rouges, ce repas sera le résultat de ces trois ingrédients transformés en chips. De plus, ces derniers pourront vous tenir compagnie lors d’une soirée cinéma entre amis par exemple. Êtes-vous déjà tenté ? Alors, lisez cet article qui vous donne toutes les informations nécessaires qui vous permettront de réaliser facilement cette recette.

 

Si vous avez envie de régaler quatre personnes avec ce mets, vous devriez alors prévoir comme ingrédients :

 

·        200 g de pommes de terre fraîches

·        200 g de panais

·        380 g de betterave rouge

·        100 g de farine

·        2 g de sel

·        0,5 g de poivre

 

Une fois que vous avez fini de réunir tous ces composants, commencez alors par :

 

1 - Débarrasser les pommes de terre de leur robe de champs. Quand vous aurez fini, lavez-les correctement au robinet et plongez-les dans un récipient rempli d’eau. Ensuite, prenez un couteau et commencez à réduire ces pommes en de petites tranches très fines de la même épaisseur. Veillez à les mettre en même temps dans l’eau, une fois que vous avez fini de les découper. Quant aux panais, faites exactement de même. Ce sera pareil pour les betteraves rouges également, sauf que vous n’ajouterez pas d’eau cette fois-ci.

 

2 - Mettre les trois aliments à votre disposition et de l’huile sur le feu à une température de 190 °C.

 

3 - Sortir les pommes de terre fraîches et les panais de l’eau. Plongez-les tour à tour dans l’huile chaude, et attendez jusqu’à ce qu’elles deviennent des chips avec une remarquable couleur ambrée. Déposez-les dans une passoire pour qu’elles puissent se débarrasser de l’huile. Ensuite, renversez-les dans une assiette commune. Pour finir, conservez-les dans un endroit où elles ne refroidiront pas de si tôt.

4 - Assécher les betteraves rouges. Avant de les frire, enfermez-les d’abord dans un récipient à couvercle où vous aurez mis au préalable la farine. Fermez hermétiquement et « shakez » jusqu’à ce que vous ayez un mélange homogène des deux aliments. Si le résultat n’est pas satisfaisant, ouvrez et remuez avec un ustensile de cuisine, une fourchette de préférence. Dès que vous finissez, refermez pour recommencer à secouer.

 

5 - Verser les betteraves rouges dans un tamis et balancer dans tous les sens pour les débarrasser de la farine en trop. Immergez-les ensuite dans l’huile chaude et ressortez-les dès qu’elles seront croquantes. Pour leur permettre de se vider de l’huile, servez-les d’abord dans une passoire puis, placez-les dans le même plat que les chips de pommes de terre et de panais.

 

6 - Mélangez le tout avec une fourchette, puis ajoutez-y du poivre et du sel. Passez maintenant au régal de ces chips de pommes de terre, panais et betteraves rouges que vous pourrez savourer chauds ou froids, avec du poisson ou de la viande selon vos envies.

 

Par ailleurs, comme petite astuce, vous pouvez agrémenter cette recette avec des épices pour rendre le goût encore plus enivrant. De plus, en attendant de finir la friture de ces aliments, vous pouvez mettre au chaud les autres qui sont déjà frits dans un four à une température qui doit rester dans un intervalle de 60 et 100 °C. Pour information, sachez qu’une personne qui consomme ce repas gagnerait 200 kcal de calories, 0 g de lipide, 5 g de protéines et 44 g de glucides.



Recette pour réaliser des pommes Pont Neuf

Temps de la préparation : 30 min

Durée de la cuisson : 15 min

 

Remontons le temps pour vous proposer une recette qui a connu sa naissance depuis l’époque de la Révolution française. Voyez-vous de quoi je parle ? Pas encore ? Eh bien, il s’agit de la recette des pommes Pont Neuf. Drôle de nom n’est-ce pas ? Vous vous demandez ce qui a bien pu conférer ce nom à cette recette. Ce nom a été attribué à ce plat en souvenir des pommes de terre frites que l’on vendait lors de la période révolutionnaire sous ou à côté du prestigieux pont de Paris, l’un des plus vieux de cette ville.

 

Cette histoire soulève l’éternelle question de la création des frites qui est toujours sujette de différend entre les Français et les Belges. Cependant, savez-vous ce que ces pommes Pont Neuf ont de si original ? Eh ben, elles ont la spécificité d’être cuites dans deux bains de friture comme c’est le cas avec les pommes allumettes et les mignonnettes. Envie d’en savoir plus sur leur préparation ? Suivez donc le guide et vous ne serez pas déçu.

 

Ingrédients

 

Nombre de personnes pour la dégustation d’une tournée du plat : 4

800 grammes de pommes de terre bintje

Huile de friture

Sel

Instructions

 

1 - Commencez par peler les pommes de terre. Ensuite, plongez-les dans de l’eau pour éviter qu’elles ne noircissent pas après leur cuisson. Couper les pommes de terre en de larges tranches de sorte qu’elles aient une forme rectangulaire. Tailler ensuite leurs bouts. Aussitôt que vous les coupez, mettez-les dans l’eau pour éviter qu’elles ne brunissent.

 

2 - Coupez-les après en de petites tranches ayant une épaisseur de 1 cm. Empilez-les afin de les tailler en petits bâtons de 1 cm. Ne pas surtout oublier de les immerger dans l’eau à chaque fois. Dès qu’elles sont coupées, les laver à grande eau pour retirer l’amidon de ces légumes. Les retirer, puis les placer dans une autre eau limpide.

 

3 - Cuire les pommes de terre dans une huile de friture

 

4 - Chauffer d’avance la friteuse à 155 °C. Assécher d’abord les frites puis les sécher à nouveau dans du papier absorbant. Ensuite, les frire pendant 4 à 6 minutes dans une huile qui est à une température de 155 °C. Veuillez à ce qu’elles soient toujours blanches sans coloration et toujours molles lorsque vous les retirerez. En d’autres termes, précuire les pommes Pont Neuf.

 

5 - Lorsque vous serez prêt à servir vos frites, chauffer à l’avance votre friteuse à une température de 170 à 180 °C. Cuire dans l’huile de la friteuse les pommes Pont Neuf jusqu’à ce qu’elles aient une coloration ambrée. S’assurer qu’elles sont croquantes et douces à l’intérieur. Débarrassez-les par la suite de l’huile à l’aide du papier absorbant pendant un moment. Salez-les avec du sel fin puis servez. Miam !

Suggestions (vin, astuces, petits conseils...) :

 

Pour éviter que les pommes Pont Neuf ne se collent pendant leur cuisson, prenez soin d’en enlever l’amidon qu’elles contiennent. L’inconvénient qui subsiste si vous ne veillez pas à ce détail réside dans le fait que les petites tranches de frites se collent plus vite que les grosses. De plus, cette précaution permet à l’huile de friture de ne pas vite se détériorer.

 

Au cas où vous voudriez frire une grande quantité de ces pommes, essayez de les blanchir à plusieurs reprises puis mettez-les en petit nombre à chaque fois dans un grand plat avant de servir. Toutefois, si vous désirez les avoir cuites à point, vous feriez mieux de les servir aussitôt que vous les avez frites, sinon elles risquent de devenir très molles.



Recette de Boulettes de rizotto sans gluten

Je vous présente ma recette préférée faite à base de riz : les boulettes de rizotto sans gluten. Réalisé dans une enveloppe de chapelure croustillante accompagnée d’un petit dé de mozzarella fondant, le rizotto quand il est moelleux peut s’avérer être un vrai régal !

 

Contrairement à mes autres recettes, celle-ci n’est pas un secret de grand-mère, mais plutôt celui de mon premier livre de cuisine qui expose dans les moindres détails toutes les recettes qu’on peut réaliser avec le riz. Êtes-vous impatient de découvrir la méthode de préparation des boulettes de rizotto sans gluten ? Dans ce cas, ne perdez plus une minute et enfilez rapidement votre tablier.

 

Pour réussir à bien la réalisation d’une trentaine de boulettes, il vous faut avant tout avoir à portée de main les ingrédients suivant :

 

·        500 g de riz à rizotto Arborio, Carnaroli etc.) ;

·        Un oignon ;

·        Une gousse d’ail ;

·        700 ml d’eau ;

·        Une cuillérée à soupe de bouillon sans gluten (Herbamare) ;

·        Un verre de vin blanc sec ;

·        75 g de parmesan râpé ;

·        30 g de beurre ;

·        Deux cuillérées à soupe d’huile d’olive ;

·        Du sel et du poivre ;

·        Un bloc de mozzarella ;

·        De la chapelure sans gluten ;

·        De l’huile pour la friture.

 

 

Une fois que vous disposez de tous les ingrédients qu’il vous faut pour réussir votre rizotto, vous pouvez maintenant commencer sa préparation en suivant les 13 étapes que je vous révèlerai. Vous en avez pour 45 minutes environ ; êtes-vous prêts ? Alors, on y va.

 

1 - Avant toute chose, il vous faudra être sûr que votre rizotto a été préparé la veille ou au moins quelques heures avant la cuisson proprement dite. Si tel n’est pas le cas, donnez-vous quelques heures pour apprêter le rizotto. Ce n’est que de cette manière que vous aurez le résultat que vous désirez ;

 

2 - Pour ce faire, saisissez-vous de l’oignon découpé en lamelle et de l’ail haché que vous retournerez dans un bain d’huile et de beurre pour donner un bon goût à votre recette ;

 

3 - D’un autre côté de la cuisinière (au même moment que vous vous occupez des oignons et de l’ail bien sûr), mettez une casserole d’eau au feu, ajoutez-y le bouillon Herbamare et laissez bouillir le mélange pendant quelques minutes ;

 

4 - Une fois que l’eau est chauffée, mettez-y le riz et laissez le mélange au feu à une température moyenne pour qu’il devienne limpide et clair. Ensuite, vous pouvez y mettre le sel, le poivre et le vin blanc ;

 

5 - Gardez un œil sur votre cuisson et une fois que vous aurez remarqué que le vin s’est dissipé du mélange, vous y ajouterez une louche de bouillon chaque fois que la cuisson en demandera. Assurez-vous de garder le mélange sur un feu doux, sans oublier de toujours le remuer délicatement pour qu’il ne brûle pas ;

 

 

6 - Lorsque le mélange est prêt, arrêtez votre cuisinière et laissez-le refroidir pendant quelques heures. Pendant ce temps, n’oubliez pas d’y ajouter le parmesan.

 

 

7 - Maintenant que le rizotto est prêt, servez-le dans une assiette et recouvrez-le d’un papier film. Laissez le plat se refroidir quelques minutes et posez-le dans le réfrigérateur pour qu’il y reste une heure environ ;

 

8 - Après avoir retiré le plat de rizotto du réfrigérateur, réalisez en même temps les boulettes de rizotto. Ne remettez surtout pas à demain cette étape, cela risque de porter atteinte à la cuisson.

 

9 - Aussi, n’oubliez pas de découper la mozzarella en de petits dés. Cela vous sera utile dans la réalisation des boulettes ;

 

10 - Pour bien réussir vos boulettes de rizotto, assurez-vous en premier lieu d’avoir sous la main une cuillère à soupe pour ne pas vous tromper dans le dosage. Ensuite, servez une cuillérée à soupe de rizotto et malaxez-la dans la paume de votre main pour en faire une boule. Serrez bien pour que la boule de rizotto soit homogène, compacte et dure ;

 

11 - Avec votre pouce, faites un trou dans la boule et mettez-y un petit dé de mozzarella. Le trou ne restera pas ouvert ! Refermez-le et formez à nouveau votre boule de rizotto ;

 

12 - Il en faut au moins une trentaine n’est-ce pas ? Dans ce cas, confectionnez les boulettes jusqu’à finir la quantité de rizotto que vous aviez servi dans l’assiette. N’oubliez pas d’introduire dans chaque boule réalisée un petit dé de mozzarella. Ensuite, enrobez-les dans la chapelure sans gluten préalablement apprêtée ;

 

13 - Maintenant, récupérez votre friteuse ou votre poêle et versez-y de l’huile de friture pour la chauffer à 180 °C. Mettez les boulettes dans l’huile et surveillez-les en les retournant délicatement pour les dorer et les rendre croustillantes. Une fois que vous avez passé toutes les boulettes à la friture, débarrassez-les du surplus d’huile qui les encombre en les posant sur du papier absorbant. Bravo, vos boulettes de rizotto sont prêtes à être dégustées ; vous pouvez les servir chaudes ou froides, selon ce que vous souhaitez. Toutefois, servies chaudes, elles seront plus délicieuses et vous en apprécierez le goût et l’odeur à chaque bouchée.

 

 

Petite suggestion !

 

Pour vous qui ne disposez pas d’une chapelure sans gluten, ne pensez pas que vous ne pourrez pas vous offrir les boulettes de rizotto de vos rêves ! Bien au contraire, vous pourrez les obtenir bien dorées et encore plus croustillantes, car lorsque le riz grille légèrement, le rizotto devient un vrai délice !



Recette de Beignets de riz

 

Vous êtes à la quête d’une nouvelle recette pour élargir votre savoir culinaire ? Alors, vous êtes au bon endroit. Cet article minutieusement rédigé pour vous vous donnera les astuces nécessaires pour vous permettre de réaliser à la perfection la recette de beignets de riz. Pour en savoir plus, lisez-le !

 

Je commence d’abord par les ingrédients ; et ceux que je vais lister dans les lignes à suivre sont pour réaliser le repas de 6 personnes environ. Entre autres, je tiens à vous notifier que vous n’êtes pas obligé de faire pareil et que le dosage que vous aurez à effectuer doit se baser sur le nombre de personnes que vous avez à nourrir.

 

Ingrédients

 

·        250 grammes de riz, mais de préférence les longs grains

·        11 grammes de levure

·        120 grammes de sucre

·        120 grammes de farine

·        8 centilitres d’eau

·        2 œufs

·        1 gousse de vanille

·        1 pincée de sel

·        1 cuillère à soupe de sucre

·        4 cuillères à soupe d’eau chaude

·        Sucre semoule

 

·        Huile pour friture

 

Après avoir mis vos ingrédients à votre disposition sur le plan de travail, passez maintenant à la préparation de vos beignets de riz. Pour commencer, il faut :

 

1 — Mettre au feu 0,8 litre d’eau, puis y ajouter une demi-gousse de vanille râpée. Ensuite, y ajouter du riz, et laisser le tout cuire pendant 30 minutes. À la fin de la cuisson, laissez le riz refroidir dans le récipient dans lequel il a été cuit.

 

2 — Remplir ensuite un récipient de quatre cuillerées d’eau chaude et d’une cuillerée de sucre. Après cela, ajoutez-y un peu de levures et laissez le tout gonfler pendant 10 minutes.

 

3 — Renverser le mélange précédent sur le riz et maintenir le tout dans un endroit chaud (four ou micro-onde) pendant environ 30 minutes à 1 heure.

 

4 — Mettre des œufs dans le mélange après le délai indiqué, ensuite de la farine et du sucre. De plus, si vous le souhaitez, vous pouvez également y ajouter du lait. Dès que vous finissez le mélange, mettez la pâte au chaud pour 40 minutes afin qu’elle puisse lever.

 

5 — Mettre de l’huile dans la cuve de votre friteuse et laisser chauffer pour ensuite y mettre la pâte obtenue avec une cuillère.

 

6 — Surveiller la cuisson de près et sortir les beignets de l’huile dès qu’ils affichent une couleur ambrée signalant ainsi qu’ils sont cuits à point. Enroulez-les dans du sucre et servez-les dans une assiette.

 

 

Pour finir, sachez que vous prendrez du plaisir à déguster cette recette de beignets de riz avec votre famille ou vos amis. De plus, que les beignets soient froids ou chauds, retenez qu’ils seront toujours un régal pour vous !



Recette de Quenelles en friteuse

 

Dégustez de délicieux beignets réalisés par vous-même grâce à une recette que vous propose cet article. Non seulement ce repas est facile à préparer, mais vous adorerez également son goût ; et vous n’hésiterez pas à le partager avec vos amis ou votre famille. De plus, que vous soyez un enfant ou une grande personne, vous ne manquerez pas d’être séduit par cette recette. Si vous voulez me suivre dans cette aventure, alors sachez qu’il vous faut des ingrédients comme de l’huile et deux paquets de quenelles. À vous de voir quel dosage employer, compte tenu du nombre de personnes à nourrir. Une fois que vous aurez réuni ces deux composants, alors commencez par :

 

·        Découper les quenelles une à une en de petites rondelles jusqu’à en avoir 5 ou 6.

·        Mettre ensuite de l’huile dans la cuve de la friteuse, et régler la température à un degré très élevé.

·        Mettre les rondelles de quenelles dans l’huile chaude et avoir un œil sur la cuisson.

·        Retirer les quenelles cuites de l’huile après 5 minutes de préparation.

 

 

Vous obtiendrez ainsi des beignets bien savoureux et croustillants que vous pourrez servir dans une assiette pour les déguster avec de la mayonnaise, du ketchup ou de la moutarde selon vos envies.



Recette de Croquettes de Pommes de terre

 

En cuisine, rien ne me fait plus saliver que les délicieuses douceurs salées qui incarnent à la fois simplicité et gourmandise. Miam, pour rien au monde je ne les laisserai filer sous mon nez ! Sans hésiter, je vous promets que je les reproduirai même les yeux fermés. Après avoir découvert la cuisine des Miam Addict, mon équipe et moi n’avons pas pu nous en détacher, car à la première bouchée, nous avons complètement été séduits par les délicieuses croquettes qui nous ont été proposées. C’est pareil pour vous n’est-ce pas ? Dans ce cas, qu’attendez-vous ? Vite, jetez-vous à l’eau, car il n’y a rien de plus facile que de se faire plaisir.

 

Pour réussir la réalisation de ces délicieuses croquettes de pommes de terre, il faudra vous rendre disponible pendant les 45 prochaines minutes. Êtes-vous prêts ? Dans ce cas, enfilez votre tablier et apprêtez les ingrédients dont vous avez besoin. Vous ne les connaissez pas ? Laissez-moi vous aider donc ! Pour la réalisation d’environ 15 croquettes, il vous faut :

 

·        3 pommes de terre de taille moyenne ;

·        2 œufs ;

·        De la farine ;

·        Un persil ;

·        Une cuillerée à soupe de poivron doux séché (si vous en voulez dans votre recette bien sûr ; sinon, vous pouvez vous en passer) ;

·        De la chapelure ;

·        Du sel et du poivre ;

·        De l’huile d’olive.

 

 

Voilà tout ce dont vous avez besoin ; si tout est prêt, il est alors temps de commencer la recette proprement dite.

 

1 - La première étape de cette réalisation consiste à bouillir les pommes de terre dans une casserole pendant quelques minutes. 25 minutes suffiront pour les rendre bien molles et faciles à utiliser. Ensuite, patientez quelques minutes pour les laisser tiédir avant de les pétrir pour en faire de la pâte ;

 

2 - À cette pâte de pomme de terre, ajoutez un œuf et trois cuillerées à soupe de farine. Complétez également du sel, du poivre, du persil, les poivrons doux et séchés et remuez correctement le tout pour en obtenir un mélange homogène ;

 

3 - D’un autre côté, cassez l’œuf restant dans une autre assiette et fouettez-le correctement. Dans une autre assiette, apprêtez de la farine et dans une troisième de la chapelure. Ce qui signifie que vous devez avoir sur votre plan de travail 3 assiettes sans compter celle de la pâte de pomme de terre bien évidemment ;

 

4 - Confectionnez maintenant les croquettes de pommes de terre et mélangez-les respectivement à la farine, à l’œuf battu et enfin à la chapelure ;

 

5 - Allumez votre friteuse ou utilisez une poêle pour chauffer l’huile d’olive à la température idéale (180 °C au minimum). Une fois que l’huile est bien chaude, mettez-y les croquettes de pommes de terre en ayant un œil sur elles pour ne pas les laisser brûler. En les retournant délicatement à chaque seconde, vous verrez qu’elles deviendront croustillantes et bien dorées de tous les côtés ;

 

 

6 - Vos croquettes étant ainsi prêtes, vous pouvez les égoutter en les posant sur du papier absorbant. Voilà, tout est prêt ! Vous pouvez désormais les servir et vous régaler.

 

 

Petite astuce

 

 

Vous n’êtes pas condamné à manger ces croquettes aussi simplement que vous les voyez ! Vous les apprécierez encore plus si vous les dégustez avec de la salade, des omelettes, du poisson ou même de la viande. À vous de faire votre choix !



Friture ; attention danger !

 

Vieille d’environ 6000 ans, la friture est un type de cuisson qui, selon les contrées et les nations, est à peu près ou entièrement adopté. Presque tout le monde adore, parfois de manière fréquente, croquer de délicieux beignets, des tempuras, des frites, des acras et même mordre dans de la bonne viande ou du poisson frits à point. Cependant, pour des raisons de santé et de bien-être, ce style de coction connu depuis les temps antiques doit pourtant être très peu fréquent dans notre alimentation.

 

Les aliments frits peuvent, non seulement s’avérer lourds à digérer, mais, ils peuvent également conduire à de graves problèmes de santé, à cause de leur abondance en lipides et de leur apport calorique élevé. En effet, rien n’est plus calorique qu’un mets fait à base de friture. Bien qu’ils soient savoureux, selon les organismes, leur ingestion représente un vrai challenge. La preuve, les Français ont plus de mal à digérer des tapas frites à l’huile d’olive que les Hispaniques ; ce qui fait que dans leur cas, une eau comme la St Yorre ou un peu de bicarbonate peut servir à les soulager.

 

 

Cependant, il n’y a pas que ça ! Les aliments frits dans de l’huile perdent tous leurs apports nutritionnels en matière de vitamines, apports qui, une fois grillés par le bain d’huile, peuvent devenir un ensemble de molécules très nocives. Elles peuvent même s’avérer cancérigènes. Toutefois, si vous ne faites que les faire revenir légèrement, au lieu d’être un danger pour vous, vos aliments deviennent des apports nutritionnels idéaux, car ils absorbent en plus de leurs vitamines, celles contenues dans l’huile de cuisson, surtout si celle-ci est à base d’olive.

 

 

C’est vrai, nous ne pouvons nous passer de friture ; en tout cas, pas tout le monde. Il est cependant possible de limiter les risques que cela pourrait engendrer. Ainsi donc, pour le bien-être de votre organisme, il est important de prendre certaines mesures et de respecter certaines règles en matière de cuisson à base d’huile. C’est sans doute pour contribuer à cela qu’au début du vingtième siècle, une réglementation des huiles de friture a été mise en place. Selon le décret de cette réglementation, qui est toujours d’actualité, il n’y a que les huiles proposant un pourcentage en acide alpha linolénique inférieur ou égal à 2 % qui pourraient être utilisées en matière de friture.

 

Par ailleurs, ces huiles dont la température de chauffe critique est de 200 °C devront comporter l’inscription « huile végétale pour friture et assaisonnement ». Cependant, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (l’AFSSA) souligne que ce type de distinction sur les huiles n’a pas vraiment d’importance, si les différentes bonnes attitudes à avoir en matière de cuisson à bases d’huile et d’entretien des différentes huiles sont respectées. L’AFSSA indique donc qu’il faut veiller au respect des températures de cuisson, c’est-à-dire : maintenir le bain d’huile au plus à 180 °C et ne pas l’utiliser durant un long moment, et surtout veiller à filtrer l’huile.

 

Ces précautions vous permettront d’éviter la production de plus de 25 % de composés polaires (c’est le composant essentiel de mesure de la toxicité). Il vous faudra donc éviter les cuissons à la poêle, car face à des aliments gorgés d’eau, cette dernière n’atteint pas les 180 °C de chaleur recommandés. Toutefois, bien que cela ne doive pas dépasser les 180 °C requis, il est précisé que le choix de la bonne température change en fonction du volume des morceaux d’aliments à frire, mais également en fonction de la fragilité ces derniers.

 

Ainsi donc, vous pourrez utiliser de l’huile d’olive pour procéder à vos fritures. Il est conseillé de la faire chauffer à 170 °C voire 180 °C pour la cuisson des frites, à 160 °C voire 170 °C pour celle des beignets ou du poulet ; et à 150 °C voire 160 °C pour celle des légumes et poissons. Cependant, il existe certains aliments qui sont plus fragiles et qui nécessitent donc d’être cuits à une température maximum de 140 °C. Aussi, en dehors du choix de température, la filtration de l’huile au quotidien est à prioriser, surtout si certains éléments ont eu à être carbonisés dedans.

 

 

Pour repérer ce qui se passe dans le bain de friture...

 

De nombreux phénomènes agissent dans un bain d’huile et il est donc essentiel que vous sachiez à quoi vous en tenir face à certains cas. Prenez par exemple les aliments à frire : lorsque ces derniers sont secs et qu’on les plonge dans l’huile, le processus de cuisson évolue sans qu’il n’y ait de jets d’huile de parts et d’autres. Par contre, lorsque vous prenez des aliments gorgés d’eau c’est tout le contraire qui se produit.

 

Ce qui fait que vous devez veiller à éliminer l’eau contenue dans les différents mets à frire avant toute cuisson. Cette élimination est d’autant plus essentielle, car elle vous permettra de conserver plus longtemps votre huile de cuisson puisque la dégradation de celle-ci est souvent accélérée par la présence d’eau et d’éléments carbonisés qui surchauffent.

Il vous faudra également faire attention à certains effets produits par votre huile de cuisson pour toujours prévenir tout risque nocif. Aussi, si :

 

·        Cela bouillonne : c’est soit que vous avez plongé vos aliments un peu trop vite dans le bain d’huile, soit que la température de cuisson est très élevée, ce qui fait se volatiliser à grande vitesse l’eau contenue dans vos aliments. Qu’importe le cas, vous devrez alors ressortir immédiatement les éléments plongés et réduire la température du bain d’huile avant d’y remettre à nouveau, tout en douceur, le mets précédemment retiré.

 

·        Cela mousse : c’est que votre huile de cuisson est usée et que ce n’est plus la peine de l’utiliser, et qu’il est temps de la renouveler. En effet, après 10 à 15 utilisations, votre bain de friture s’oxyde en contact de la chaleur et donne vie à des molécules qui stabilisent les bulles de vapeur qui sortent des mets frits et remplissent la surface de cuisson. Au lieu de s’évaporer, ces dernières s’entassent et forment autour des aliments à frire, une couche isolante qui empêche le bon déroulement de leur cuisson. Ces bulles peuvent également être causées par l’amoncellement des matières grasses comme le beurre et/ou le jaune d’œuf qui sont très souvent présents dans les éléments panés ou dans la pâte à beignets ; et qui pendant leur passage dans le bain d’huile en modifie la constitution et le fumet.

 

 

Peu importe que la mousse présente soit petite ou faible, vous devez absolument changer votre huile de cuisson et donc la vidanger. Pour ce faire, vous devrez après que votre friteuse soit refroidie, la verser soit dans son emballage d’origine, soit dans une bouteille en plastique. Ensuite, vous devrez la déposer dans une déchetterie ou encore la figer à l’aide des pastilles prévues à cet effet, dans les grandes surfaces pour éviter tout risque de pollution.

 

 

Les choses à vérifier, en conclusion :

 

Ce qu’il vous faut retenir au final, c’est que :

 

·        La température de chauffe de votre huile de cuisson ne doit jamais aller au-delà de 180 °C ;

·        Vous devez veiller à faire cuire chaque aliment à la température qui lui est adaptée ;

·        Afin de limiter l’abondance de l’eau en leur sein, vous devez assécher un tant soit peu les différents aliments à frire avant de les mettre dans l’huile ;

·        Vous devez toujours immerger de façon lente un volume de mets dans trois volumes d’huile, et toujours procéder en fin de cuisson à l’égouttage des aliments avant de les renverser ;

·        En fin d’utilisation, vous devez débrancher et laisser refroidir votre friteuse avant de procéder à la filtration de l’huile utilisée ;

·        Aussi, pour éviter tout oubli, vous devez procéder à la création d’un document dans lequel vous inscrirez les divers changements, tests et filtrations que vous effectuez au jour le jour ;

·        vous devrez procéder régulièrement à l’entretien de votre friteuse afin d’éliminer tous les résidus de matières grasses et de bouts d’aliments carbonisés qui se déposent au fond de sa cuve.

 

 

Voilà, c’est tout pour le moment ! Même s’il est inutile de vous le rappeler puisque c’est un fait élémentaire, souvenez-vous que vous devez toujours éloigner les enfants lors des séances de fritures et que vous devez absolument toujours veiller à la stabilité de votre friteuse. Aussi, sachez quelle friteuse choisir afin d'éviter les mauvaises surprises.